Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

es rebelles du M23 quitteront Goma d'ici vendredi

RD Congo: les rebelles du M23 quitteront Goma d'ici vendredi (Le général Makenga a expliqué que le délai de 48 heures était trop court parce qu'il lui fallait rassembler ses forces avant de faire retrait. "Nous avons des forces à Masisi", un territoire à l'ouest de Goma. "On a commencé à retirer nos forces, nos forces sont en mouvement", dans cette zone, a-t-il dit. "On attend nos forces qui sont loin de Goma, qu'elles arrivent au lieu de rassemblement" avant un retour aux positions initiales dans le territoire de Rutshuru)

RDC : le M23 conditionne son retrait de Goma par l’établissement d’un calendrier de négociations

Image
Le coordonateur du M23, Jean-Marie Runiga, a déclaré ce mardi 27 novembre au cours d’une conférence de presse à Goma que son mouvement ne se retirerait de la ville que s’il  obtenait du président Kabila un cessez-le-feu et l’établissement d’un calendrier des négociations qui regrouperait aussi la société civile, la diaspora et l’opposition. Le chef politique du M23 a également exigé le retrait des groupes armés étrangers actifs en RDC, l’arrestation du général John Numbi-accusé par certaines ONG d’être le principal responsable de l’assassinat du défenseur Floribert Chebeya-, la libération « sans condition » des prisonniers politiques, la dissolution de la Ceni et la levée de la privation des mouvements d’Etienne Tshisekedi.
Au cours de sa conférence de presse Jean-Marie Runiga a également évoqué le sommet des pays des Grands lacs, l’ouverture d’un couloir humanitaire, la collaboration avec la Monusco, la sécurité dans la ville de Goma, la relance des activités économiqu…

le M23 occupe la cité de saké

Sake : on en connait un peu plus sur ce qui s’est passé depuis ce jeudi à Sake, une cité située à une vingtaine de Km de Goma. Les affrontements y ont opposé pendant plus de 3 heures l’Armée Révolutionnaire Congolaise, ARC à la coalition FARDC et Mai-Mai de l’APCLS de Janvier Karairi. Pour l’heure, c’est le M23/ARC qui est Maître du terrain, a indiqué à RFI, Le Lieutenant Colonel Vianney Kazarama, Porte parole militaire du M23. Cette situation a provoqué encore une fois les déplacements des populations. Les unes ont emprunté la route Sake-Goma, d’autres ont fui vers Minova.