jeudi 30 mai 2013

Des groupes armés sèment la panique à Bweremana au Nord Kivu


Une accalmie s’observe ce mercredi dans la localité de Bweremana dans la province du Nord Kivu. Ceci, après une panique au sein des populations dans la nuit d’hier mardi de cette contrée. La localité de Bweremana est située à environs trente trois kilomètres à l’ouest de Goma, dans le territoire de Masisi.

Selon les sources locales, des crépitements à l’arme légère ont été entendus autour des vingt heures, heures locales à Bweremana et ses environs.                   A la base, le Mwami de la collectivité-chefferie de Bahunde indique que, deux chefs miliciens de l’alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) se disputaient le butin pillé auprès des populations locales. Cette autorité coutumière plaide pour le processus de démobilisation des groupes armés opérant dans la localité de Bweremana.

Des tirs ont été entendus la nuit de mardi à Bweremana. Selon des sources locales, à la base deux commandants de l’alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain se disputaient le butin pillé auprès de la population.                    

Des témoins affirment avoir entendu des tirs pendant une demi-heure.

Cette situation a causé une panique au sein de la population jusque ce matin.  

Selon le Mwami de la collectivité-chefferie de Bahunde, le fait a eu lieu sur la colline de Ndumba, surplombant Bweremana. Il avance un bilan des trois personnes blessées par balle. Parmi les victimes figurent deux éléments Mai Mai et une femme civile.

Le chef coutumier de Bweremana demande aux autorités militaires de procéder à la démobilisation ou la réintégration des groupes armés du coin.

Contacté à ce sujet, le commandant de la huitième région militaire dit avoir dépêché une unité de patrouille sur place pour arrêter et désarmer les semeurs des troubles. Selon le général  Ambamba Bauma, une délégation de Kinshasa est attendue à Goma dans les prochains jours pour relancer le processus de regroupement des tous les miliciens pour une éventuelle intégration au sein de l’armée.

Pour rappel, l’année dernière le gouvernement avait amorcé le processus de regroupement des tous groupes armés opérant dans le territoire de Masisi. Le processus n’a jamais évolué. 

mardi 28 mai 2013

Un accident de circulation fait 4 morts et des blessés sur la route Vulamba à BUTEMBO


Quatre personnes mortes et quatre autres grièvement blessées, tel est le bilan d’un accident survenu ce mardi matin sur la route Butembo-Manguredjipa.
Mangurejipa est une localité est un village situé à environs cent kilomètres à l’ouest de la ville commerciale de Butembo.
Selon les sources locales, un camion de marque FUSO avec des passagers, des planches et des produits alimentaires à bord s’est renversé au niveau de la courbure de Vulamba dans la commune du même nom.
La plupart de passagers revenaient des marchés de Manguredjipa, Vingyo et Kirima très connus dans la région grâce à la vente des produits vivriers.
Les blessés ont été acheminés à l’hôpital général de référence de Matanda.
Toujours selon les mêmes sources, les blessés ont reçu des soins de secours dans le poste de santé MAYANI situé non loin du lieu de l’accident. Nos sources parlent de deux rescapés dans ce drame.
La police a amorcé une enquête pour déterminer les causes de cet accident. Entre-temps, le chauffeur est fuite, conclut nos sources.

lundi 27 mai 2013

Le Maire de Goma traite le Marché CADECO de Public, les vendeuses s’enflamment



Des femmes vendeuses de chaussures du marché CADECO  décident  de ne pas vendre leurs marchandises. Environs 1000 femmes demandent au Maire de Ville Naasson Kubuya de considérer ce marché comme étant privé et non Public.   Tôt ce matin, elles ont barricadé la route allant vers le rond point Signers jusque devant la coopérative d’épargne et de Crédit Imara, avant d’être métrisé par la police Nationale Congolaise. Le Maire de Goma par contre, reste ferme dans sa décision.
 
 

vendredi 24 mai 2013

15 personnes enlevées dont 8mineurs a MBAU au nord kivu


4hommes, 3femmes et 8filles  mineurs ont été  enlevés la nuit de mercredi a ce jeudi 23 mai 2013 au quartier KITAURA, en pleine agglomération de MBAU, Chef-lieu du Secteur de BENI-MBAU. C'était pratiquement au Centre commercial de MBAU, a environs 100mètres du camp militaire de l'armée régulière (Fardc).
Les assaillants ont tiré 4coups de balle a l'air, des tirs de sommation semant panique et désolation dans le village. 
C'est dans cet environnement de panique que ces hors la loi visiteront les diverses habitations, enlevant 15 personnes dont 8mineurs.
Les assaillants ont par ailleurs emportés de chèvres, des bijoux, des téléphones ainsi qu'une somme d'argent évaluée a  100$ et 6.000Fc.
S'agissant de civils enlevés, la Coordination Provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu a su identifié jusque là 12 victimes:

 

mercredi 22 mai 2013

Human Rights Watch se dit inquiet de la reprise des hostilités, entre les FARDC et le M23



Human Rights Watch se dit inquiet de la reprise des hostilités, depuis lundi dernier, entre les FARDC et le M23. Idda Sawyer, chercheuse séniore de cette ONG de défense des droits humains en RDC l’a dit ce mercredi à la presse, c’était à l’issue d’une conférence débat sur la lutte contre l’impunité organisée en faveur des étudiants de Goma. Elle fustige le fait que les dégâts collatéraux de ces affrontements se rabattent à la population de Goma. S’agissant de l’appui du Rwanda au M23, Human Rights Watch qualifie cet acte d’une violation flagrante de l’accord cadre d’Addis-Abeba.

L’ONG fustige cette situation et promet des investigations quant à ce. Et pour clore ce chapitre, Human Rights Watch appelle la brigade d’intervention des Nations Unies à mener des opérations ciblées pour arrêter les leaders des groupes armés recherchés par les juridictions nationales et internationales. Il invite à cet effet la nouvelle force onusienne à ne pas mener des opérations qui amèneront encore une fois les populations civiles à l’errance.

Notons que Idda Sawyer s’est exprimée a l’occasion d’une conférence débat organisée ce mercredi à l’Université de Goma. Ces échanges organisés par Human Rights Watch sous le thème « Le rôle de la jeunesse estudiantine de Goma et leur implication dans le respect des droits humains », les étudiants  de l’Université de Goma ont été  informés sur les efforts fournis par les uns et les autres dans la lutte contre l’impunité.

L’explosion des bombes fait au moins un mort et onze blessés dans deux quartiers à Goma


Photos prise par Ley Uwera

Les affrontements entre les FARDC et le M23 et leurs effets collatéraux sur les habitants des quartiers ouest de la ville de Goma.  Selon les témoignages  recueillis sur place, au moins trois morts, onze blessés et cinq maisons endommagées depuis hier soir.                       Les sources hospitalières parlent d’au moins quatre morts et dix sept blessés. C’est à la suite de l’explosion d’obus dans les quartiers Ndosho et Mugunga.              

Ces deux quartiers sont situés respectivement à cinq et sept kilomètres à l’ouest du centre ville la ville.  Le dernier obus est tombé à quatorze heures, heures locales à Ndosho. Toutes ces informations sont confirmées par les chefs des quartiers Mugunga et Ndosho. 

mardi 21 mai 2013

Les combats ont repris tôt ce matin entre le M23 et les fardc à Mujoga


Selon la population de Mujoga, les combats viennent de reprendre depuis 6heures locales entre le M23 et les militaires Fardc. Pour rappel, Un calme etait observé depuis la nuit de ce lundi dans la localité de Mutaho située  une dizaine de kilomètre au nord ouest  de Goma, après une vive tension entre le M23 et les éléments Fardc. Selon des informations en notre possession, le M23 tentait de prendre la ville de nouveau.  

Les affrontements de ce lundi entre les FARDC et le M23 entrainent le déplacement massif des populations civiles de la localité de Mutaho et ses environs. Des centaines parmi eux sont arrivés dans la mi journée dans des familles d’accueil ou encore dans des églises à Goma. D’autres se sont rendus au camp des déplacés Mugunga 3. Le comité de déplacés de ce camp dit avoir enregistré pour cette journée cent trente deux nouveaux ménages en provenance de Mutaho. La plupart de ces déplacés affirment avoir quitté sous des détonations d’armes.


 

jeudi 16 mai 2013

un Taximan Moto tué par des hommes en armes dans la cité de Kiwanja


Des hommes armés non autrement identifiés ont tué hier la nuit un taximan de moto à Nyiongera, deux kilomètres de la cité de Kiwanja sur la route Ishasha. Selon les sources locales, le taximan revenait de Kinyandoni, à dix kilomètres de Kiwanja.                                          

Les assaillants l’ont criblé de balles, le blessant avant de se retirer en brousse. D’autres passagers l’ont acheminé à l’hôpital général de Rutshuru où il a succombé de ses blessures, ajoute les mêmes sources.  Toujours dans la même région, nous l’avons appris ce jeudi, une femme âgée de soixante ans vit des moments difficiles à l’hôpital général de Rutshuru suite à son état de santé très critique, selon des sources médicales.  Selon  ces dernières, des bandits armés ont attaqué cette vielle dame dans la nuit de mardi à son domicile situé au quartier Rwaza dans le groupement de Rugari. La victime a attrapé une balle transgressant son ventre.  D’autres balles ont l’ont imputé de ses doigts du bras gauche, ajoute la même source.

mercredi 15 mai 2013

Les habitants de Goma veulent voir l’éclairage sur toutes les artères


Problématique de l’éclairage public dans la ville de Goma, certains habitants se disent inquiets de l’obscurité qui sévit sur quelques axes de la ville depuis plusieurs mois. Ceci, malgré l’installation par l’autorité des lampadaires sur ces différentes artères du chef lieu du Nord Kivu.
Selon le constat fait par les habitants interrogés, il s’agit des axes BDEGL-aéroport en passant par rond point Rutshuru. Du rond-point  Rutshuru jusqu’au carrefour INSTIGO. Toujours selon les habitants, d’autres artères concernées par cette situation vont de TMK jusqu’à Afia Bora. Un autre calvaire vespéral part de la place Terminus jusqu’à l’ULPGL.
Tout en ignorant les vraies causes de ce désagrément, les habitants de Goma demandent à l’autorité compétente de pallier au problème.

lundi 13 mai 2013

Lubero: Un hippopotame attaque deux pêcheurs sur le lac Edouard

Disparition de deux pêcheurs ce matin à Lunyasenge sur la cote ouest du Lac Edouard. Lunyasenge est un village situé à environ 150 kilomètres au sud-est de Lubero. Selon la coopérative des pêcheurs de Vitshumbi, un hippopotame a attaqué les deux pêcheurs à bord d’une pirogue en pleine pêche.
  Pour la coopérative des pêcheurs de Vitshumbi, il s’agit des pêcheurs clandestins à la recherche des fretins. La même source annonce des recherches pour retrouver les corps des deux pêcheurs.

samedi 11 mai 2013

Les Rasta de Goma fêtent le 32ans de la disparition du Pape du Reggae




A Goma  les clubs reggae de la ville s’activent pour donner à ce 32ème anniversaire un cachet spécial. A cela s’ajoute les nombreux « maquis » et bars qui seront sous le sceau de la musique reggae qu’ils distilleront tout au long de la journée de ce samedi 11. « Dans la matinée, les chaines de radio, de télévision et certains artistes ont commencé par jouer les chansons de Alpha Blondy, Tiken Jah, Tangara Speed Goda, Ismaël Isaac et bien d’autres…Aux environs de 12heures, les clubs de Rasta de la ville touristique ont fait leur  caravane motorisée dans le but de fêter les 32 ans  depuis la disparition du « pape du reggae » Bob Marley. A 18 heures locale, un concert est organisé à Coco jambo a l’intention de tout les Rasta de la ville. Rappelons tout de même que le « pape du reggae » Bob Marley est décédé le 11 mai 1981  et la musique perdait l’une de ses plus grandes icons.

 

Reprise des activités de pèche sur le lac Edouard après deux jours de grève


Les activités de pèche devraient  normalement reprendre ce lundi mai à Vitchumbi sur le lac Edouard. Ces trois pêcheries de Vitshumbi, Kisaka et Kyavinyonge ont décidé de sécher pendants 2 jours  après le meurtre mercredi d’un de leur par des miliciens Mai Mai à Nyakakoma sur la cote Est du lac Edouard.  Selon la coopérative des pêcheurs de Vitshumbi, le refus de pillage de des matériels de pêche et poissons est à la base de la mort du pêcheur. Toujours selon la même source, les ravisseurs ont noyé de force l’infortuné avant de se retirer à Kamuororo, cinq kilomètres du lieu du crime.  Ces informations  sont confirmées par le service local de pêche et élevage.

lundi 6 mai 2013

Activités scolaires paralysées dans toutes les écoles catholiques conventionnées de Rutshuru


Les activités scolaires paralysées ce matin dans toutes les écoles conventionnées catholiques de la paroisse St Aloys de Rutshuru à 70 km au Nord de Goma. Selon plusieurs chefs d’écoles contactées, cette situation est consécutive à l’enlèvement depuis hier dans la matinée du conseiller principal des établissements scolaires catholiques de Rutshuru. Elèves et enseignants sont rentrés de leurs écoles quelques minutes seulement après leur arrivée aux cours.
Les ravisseurs, exigent une rançon de 20 mille dollars pour libérer l’otage affirment plusieurs témoins. Ces derniers pointent du doigt accusateur, les éléments du M23.
Le conseiller Bahati qui s’occupait du contrôle des écoles primaires de la
congrégation catholique dans le Territoire de Rutshuru a été enlevée ce  matin du dimanche 5/5/2013  à Rutshuru plus précisément à Mutabo / Paroisse de Karambi dans le groupement de Busanza. Gratien retournait chez lui à Rutshuru centre après une visite familiale dans son village / localité de Kitagoma situé à 1km de la barrière ou douane avec
l’Ouganda.

Le Kiebe-Kiebe et son musée de N’Gol’odoua

Le Président congolais, Denis Sassou Nguesso a procédé, le 9 mars dernier, à l’inauguration officielle du musée Kiebe-Kiebe au village N...