lundi 28 janvier 2013

les étudiants de l’Université de Goma reçus ce lundi par le Vice Gouverneur de province sur la situation de crise qui secoue cet établissement d’enseignement universitaire et de recherche scientifique



 Les étudiants de l’Université de Goma, UNIGOM, ont été reçus ce lundi par le Vice Gouverneur de province du Nord Kivu. Au menu, la situation de crise qui secoue cet établissement d’enseignement universitaire et de recherche scientifique.  Cette dernière serait due à l’affichage et la diffusion dans plusieurs médias de la place des frais académiques à payer pour cette année 2012-2013.

Tout est parti de l’Université de Goma dans les heures de la matinée. Ici, les étudiants ont été réunis par leur collège dans une assemblée générale. Pendant que les Porte parole et Paroles Adjoint des Étudiants étaient invités à l’Agence Nationale de Renseignement, ANR, d’autres ont pris la décision d’aller voir l’autorité provinciale. Lors de leur marche, les étudiants scandaient des chansons du genre : « nous demandons le respect de l’instruction n° 14 ». Un instrument qui émane de l’enseignement supérieur et universitaire fixant le standard des frais académiques à payer partout dans la République. Arrivés au Gouvernorat de province, certains délégués des Étudiants sont reçus dans une audience par la Vice Gouverneur. Sans aucun document renfermant leurs revendications, les étudiants sont écoutés par Me Feller Lutaichirwa. Ils exigent la baisse des frais académiques. Ceux-ci sont fixés à 300, 279 voir même 269$ dans les promotions de recrutement et 295, 274 et 264$ dans les promotions montantes. Prenant la parole, le Vice Gouverneur du Nord Kivu a d’emblé condamné l’attitude des étudiants. Celle de mobiliser toute une masse afin de décrocher une audience. Toutefois, Me Feller Lutaichirwa, a calmé les tensions. Il a indiqué : être saisi de la question. L’autorité qui, en préférant jouer à la médiation dans cette situation, a appelé les étudiants à respecter la procédure protocolaire. Procédure selon laquelle, ils doivent coucher leurs revendications par écrit et les transmettre à l’autorité. Il sied de rappeler qu’à la sortie de l’audience, un malentendu a été observé entre les étudiants et les Agents de l’ordre. Conséquences : des blessés et des  pertes des téléphones enregistrés.  

vendredi 25 janvier 2013

5milles enfants vaccinés à Shasha



la campagne de vaccination contre la rougeole évolue bien à SHASHA, la localité située à environs 38km de la ville Goma, confirmation faite ce jeudi 24 janvier par l’Infirmier Titulaire Adjoint, du centre de santé de Shasha, Aimé MAPENDO ; malgré le quelques difficultés des materiels aux quels le centre fait face. a lui d'ajouté que sur les 10 milles enfants attendu, la moitié a été vaccinée.   Abordant le message lancé mardi dernier à Béni par le médecin Inspecteur Dominique BAABO, lors du lancement de la dite campagne, il a appelé tout les parents à faire vacciner leurs enfants. Rappelons que la campagne contre la rougeole des enfants de 6mois à 15 ans prendra fin le 27 janvier.

Un espace d'encadrement pour les enfants deplacés à Shasha


Un cadre d’encadrement d’enfants déplacés, dénommé ‘’Espace Ami des Enfants’’ crée au mois de décembre dernier à Shasha, localité située à environs 38 km de la ville de Goma  héberge actuellement 591 enfants déplacés ; cet espace s’inscrit dans le but de protéger les enfants déplacés, les encadrer à travers des activités créatives et récréatives, donnant ainsi l’opportunité des enfants de reprendre leurs enfance et exprimer leurs émotions. Cet espace regroupe les enfants déplacés soldats, les victimes de violences sexuelles et même les enfants en rupture scolaire. Sur les 591 enfants, on compte 23 enfants soldats issus de différents groupes armés. Notons que l’espace Ami pour Enfant, sert également de lieu de formation sur les questions de violences sexuelles, de protection de l’enfant, la promotion de paix ainsi que l’hygiène  et assainissement.  

mardi 22 janvier 2013

Julien Paluku appel les jeunes à integrer les FARDC



Les congolais comme la population de Beni au Nord Kivu sont appelés à mettre les efforts ensemble pour la reconstruction et le développement durable de la RDC, au lieu de céder aux aventures d’intégrer les groupes armés qui déstabilisent la province. Cet appel émane du Gouverneur de la province du Nord Kivu. Julien PALUKU en a profité pour lancer une fois encore, l’appel à l’adhésion des jeunes au sein de l’armée nationale.


Pendant ce temps, Les élèves et les enseignants désertent les écoles du secteur de Mpati dans la province du Nord-Kivu, craignant le recrutement forcé effectué par les groupes armés actifs dans la région. Depuis le début du mois de janvier, le groupe armé dénommé M26 a lancé une campagne de recrutement des jeunes dans  la région. Deux autres groupes armés, les FDLR et une faction du groupe Maï-Maï Pareco, qui opèrent également dans ce secteur sont également accusés de recrutement forcé.

La rougeole est une maladie qui tue



Au Nord Kivu,la zone de santé de Beni constitue la tete d’affiche pour ce qui est des cas de rougeole en 2012 ,révélation faite mardi par le medecin inspecteur provincial de la santé au Nord Kivu,en marge du lancement de la campagne contre la rougeole du 22 au 27 Janvier 2013.Docteur Dominique BAABO,invite à cette occasion les parents à se passer de toute negligence vue la gravité de cette maladie.

lundi 21 janvier 2013

Aucune relation entre la chaleur et le volcan à Goma




 Aucune relation n’existe entre la chaleur  à Goma et l’activité volcanique. Cette précision a été faite ce lundi 21 janvier 2013 au bureau de l’assemblée provinciale du Nord Kivu par Directeur de géo chimie de l’Observatoire de Goma, OVG.  Matthieu Yalire a indiqué que cette canicule est une conséquence d’un changement climatique qui s’opère partout au monde. Par la même occasion, le bureau de l’organe délibérant du Nord Kivu a écouté certaines autorités provinciales sur l’évolution à pas de tortue des travaux de réhabilitation de la voirie de Goma. À elles de laisser entendre que des précisions quant à ce seront faites dans un délai raisonnable par les responsables de Traminco.

 

Le Kiebe-Kiebe et son musée de N’Gol’odoua

Le Président congolais, Denis Sassou Nguesso a procédé, le 9 mars dernier, à l’inauguration officielle du musée Kiebe-Kiebe au village N...