lundi 25 novembre 2013

NduleAwards bientôt a Goma



‘’Non aux armes, Oui aux arts’’, c’est justement le thème retenu pour la soirée de Gala NDULE AWARD 4e et 5e édition qui aura lieu le 20 décembre 2013 à Goma. Cette activité culturelle  a pour but de primer les artistes  locaux et nationaux a travers tout le pays avec un trophée non seulement de paix mais aussi de patriotisme. Au cours de la conférence de presse tenue ce vendredi a Goma, les organisateurs de l’activité NDULE AWARD 4e et 5e édition, pensent que ‘’ le choix de la ville de Goma est rien d’autres que vendre l’image Goma comme étant une  ville touristique ou vivent les artistes talentueux’’  a fait savoir  Jacky NDALA initiateur de NDULE AWARD.  

Sur base de quels critères vous avez fait le choix des artistes au niveau local ?

Nous, organisateurs de cette activité culturelle, avons  fait la sélection sur base des artistes connu a travers la ville. A Goma, nous avons plein d’artistes mais la plupart ne sont pas connu, soit faute de moyen pour promouvoir leurs œuvres ou soit  ils ont des œuvres mais qui sont pas mises a la disposition du public. Si nous avons sélectionnés  Detty Darba, Fatuma, Porche, Fonco J et les autres, c’est parce que leurs chansons sont palpables  et peuvent représentées la ville de Goma, au niveau nationale et ailleurs dans d’autres pays a laissé entendre Mr Tuver WUNDI.
Goma en générale hébergent de grands musiciens. Que ça soit dans le secteur religieux et même profane. Pour Mme Lolo Milolo [De l’organisation Ndule Award],’’ A Goma il ya la vie normale comme ailleurs et non la capitale du viol comme nous l’entendons dire pour certains’.





Dans la salle ou se passe la conférence, certains journalistes de medias locaux murmurent entre eux disant : ‘’le nord Kivu ne pas seulement la ville de Goma, comment les artistes de Rutchuru, Beni, Butembo ne sont pas représentés ?
Pour répondre a cette question qui est restée en suspens, les organisateurs de la soirée ‘’Ndule Award’’  ont évoqué les difficultés  liées au moyen. ‘’ Nous avons que la société Airtel et l’aviation  Air Kasaï qui nous accompagne pour le moment ; quand le fond sera là, tout ce coins seront concernés’’ précise Mr Tuver Wundi avec un ton ferme.

La paix, vive la cohésion nationale, le 20 n ovembre 2013  a Goma, en présence de artistes nationaux comme Fally Ipupa ‘’Dicap la merveille’’, Werrason ‘’le roi de la foret’’  ‘’JB Mpiana ‘’papa chéri’’ et les autres…
Dans le but d’accompagner cette activité, les journalistes venus de Lubumbashi, Kindu, Mbandaka et Kigali au Rwanda, et ailleurs se mobilisent pour la réussite de cette dite soirée. 
Pour une cohésion culturelle, certains prix seront remis à la meilleur chanson, meilleurs voix, meilleurs compositeurs, meilleurs artistes, etc au niveau national et local.  Le prix de la paix, du patriotisme, de presse, de la cohésion nationale et autres, seront attribués aux gagnant de  cette activité.

NE RATEZ PAS !

mercredi 20 novembre 2013

Goma : 926 armes et 38.801 munitions ont été détruites ce mercredi par le service UNMAC de la Monusco



Au total 926 armes et 38.801 munitions ont été détruites ce mercredi 20 novembre par le service UNMAC de la Monusco.  Ces armes et munitions collectées  au nord Kivu par les sensibilisateurs de la section DDRRR passent d’une  période allant du 12 octobre2012 au 13 novembre2013. Pour le gouverneur de la province du Nord-Kivu présent à cette cérémonie de destruction d’armes légères, il a  invité toute personne détenant une arme de la remettre à la Monusco, aux Fardc,  au encore à  la police [PNC]...


 Avant cette cérémonie longtemps attendu par la population de Goma et d’environs victimes de ces affres de guerre a répétions en province du Nord-Kivu, le service UNMAC de la Monusco a procédée a la vérification  de toutes les armes et munitions    afin de s’assurer que des balles ne se trouvent pas dans différentes chambres. Cette même journée,  plus de 31 éléments de différents groupes armés se sont rendu a la Monusco  la semaine dernière, dans le quels on compte 18 éléments M23 a souligné le colonel Félix BASS porte-parole militaire de la Monusco.   

mercredi 13 novembre 2013

300 Policiers seront déployés au Nord-Kivu pour appuyer la police locale dans l’instauration de l’autorité de l’Etat



Kinshasa, capitale de la RDC, va  bientôt déployer Plus de 300 éléments de la police nationale congolaise à Goma et dans toute la  province du Nord Kivu en vue d’appuyer la police locale dans la protection de civiles et l’instauration de l’autorité de l’Etat dans différentes zones jadis occupées   par les rebelles. Cette information a été livrée ce mercredi par le chargé des opérations de la Monusco à L’Est  de la RDC, au cours de la conférence hebdomadaire de la Monusco. Selon  le General Abdallah WAFI, ‘’900 autres éléments de la PNC venus de différentes provinces de la RDC seront déployés à Goma dans le même but’’.

Il a ajouté que L’ensemble des infrastructures et les biens mobiliers, logistiques et les archives  de ces zones ont été pillés. Et  cela il faudra que les autorités,le gouvernement central et la Monusco  mobilisent  des ressources  pour pouvoir reconstruire encore ces Zones jusqu'à la mis en œuvre du programme STAREC. 


D’après le chef de la Monusco Martin KOBLER présent a cette conférence Vidéo, En partant de Kanyarutchinya  jusqu'à  Bunagana où les combats entre les rebelles du M23 et les forces armées de la République Démocratique du Congo [FARDC] ont occasionnés des déplacements massifs de populations civiles, le chef de la Monusco pense que, comme ces zones sont déjà  libérées, les écoles et les hôpitaux devraient  reprendre dans un bref délai.  
De l’autre côté, La prison de Rutchuru occupée aujourd’hui par le FARDC, le General Wafi pense que  le tribunal de paix sera bientôt opérationnel dans ce territoire sur accord du ministère de la Justice, afin de renforcer l’autorité de l’Etat de cette partie du Pays.  
Mr Rei TORRES chef de bureau de la Monusco Nord-Kivu, encourage le gouvernement congolais à prendre le leadership de toutes les activités menées dans le retour de la paix à l’Est. Depuis la victoire menée contre le M23, ‘’Nous  observons un nombre croissant  des membres d’autres groupes armés qui se rendent soit aux Fardc soit a la Monusco. C’est donc un signe important à encourager, ils ont compris que c’est le chemin de la paix qu’il  faut emprunter’’ a-t-il souligné.  





Difficile d’être une femme garde-parc en RDC

Zawadi Bamwisho dans le parc national de Kahuzi Biega Dans le parc de Kahuzi-Biega au Sud-Kivu, pour monter le Mont Biega (2790 mè...