vendredi 13 septembre 2013

Le porte-parole des Fardc à la 8è région militaire réagit aux allégations du M23



Le porte parole militaire de FARDC nie toute coalition avec   quelconque groupes rebelles  au coté  des Forces armés de la RDC, le FARDC, selon un Communiqué rendu public par le M23 Le 22 Aout 2013.Porte parole militaire de FARDC parle plutôt d’un prétexte.
Le porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu, colonel Olivier Hamuli a déclaré le jeudi 12 septembre que la création du M23 a ralenti la traque menée par l’armée congolaise contre les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Il répondait au M23 qui conditionne son désarmement par la neutralisation des rebelles rwandais. L’officier congolais a indiqué qu’entre 2010 et 2012, les FARDC ont réussi à rapatrier 2 500 rebelles des FDLR. Selon lui, la neutralisation des FDLR est un « prétexte » pour le M23 qui n’a jamais manifesté la volonté de lutter contre les rebelles rwandais.
Lorsqu’ils se sont battus entre le groupe Makenga
et  Bosco  Ntaganda,  le  M23  a coalisé avec les Fdlr pour combattre Bosco
Ntaganda.  Ils l’ont fait et nous avons des preuves pour ça. Lorsque le M23
a  été  défait à Masisi, la traversée a duré 3 jours pour quitter Masisi et
aller  se coincer à la frontière rwandaise. Ils ont fait une coalition avec
les  Fdlr pour traverser ce parc-là. Donc cette question là des Fdlr, c’est
juste  chercher  des prétextes. Et ça vous devez aussi le savoir : c’est le
M23  qui  est venu stopper et ralentir notre rythme dans la traque des Fdlr
».

« Ma lutte est de préserver la beauté naturelle africaine »

Née à Goma à l’est de la RDC, Clarisse Zihindula, une jeune entrepreneuse, s’est engagée à conscientiser les femmes de Goma pour qu’...