mercredi 13 novembre 2013

300 Policiers seront déployés au Nord-Kivu pour appuyer la police locale dans l’instauration de l’autorité de l’Etat



Kinshasa, capitale de la RDC, va  bientôt déployer Plus de 300 éléments de la police nationale congolaise à Goma et dans toute la  province du Nord Kivu en vue d’appuyer la police locale dans la protection de civiles et l’instauration de l’autorité de l’Etat dans différentes zones jadis occupées   par les rebelles. Cette information a été livrée ce mercredi par le chargé des opérations de la Monusco à L’Est  de la RDC, au cours de la conférence hebdomadaire de la Monusco. Selon  le General Abdallah WAFI, ‘’900 autres éléments de la PNC venus de différentes provinces de la RDC seront déployés à Goma dans le même but’’.

Il a ajouté que L’ensemble des infrastructures et les biens mobiliers, logistiques et les archives  de ces zones ont été pillés. Et  cela il faudra que les autorités,le gouvernement central et la Monusco  mobilisent  des ressources  pour pouvoir reconstruire encore ces Zones jusqu'à la mis en œuvre du programme STAREC. 


D’après le chef de la Monusco Martin KOBLER présent a cette conférence Vidéo, En partant de Kanyarutchinya  jusqu'à  Bunagana où les combats entre les rebelles du M23 et les forces armées de la République Démocratique du Congo [FARDC] ont occasionnés des déplacements massifs de populations civiles, le chef de la Monusco pense que, comme ces zones sont déjà  libérées, les écoles et les hôpitaux devraient  reprendre dans un bref délai.  
De l’autre côté, La prison de Rutchuru occupée aujourd’hui par le FARDC, le General Wafi pense que  le tribunal de paix sera bientôt opérationnel dans ce territoire sur accord du ministère de la Justice, afin de renforcer l’autorité de l’Etat de cette partie du Pays.  
Mr Rei TORRES chef de bureau de la Monusco Nord-Kivu, encourage le gouvernement congolais à prendre le leadership de toutes les activités menées dans le retour de la paix à l’Est. Depuis la victoire menée contre le M23, ‘’Nous  observons un nombre croissant  des membres d’autres groupes armés qui se rendent soit aux Fardc soit a la Monusco. C’est donc un signe important à encourager, ils ont compris que c’est le chemin de la paix qu’il  faut emprunter’’ a-t-il souligné.  





Une maison d’écoute pour les victimes de viol à Nyabibwe

La maison d'écoute de Nyabibwe Dans le territoire de Kalehe, les viols ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits so...