vendredi 21 février 2014

Nord Kivu/ les déplacés de Masisi sont sans assistance Humanitaire



Des  milliers de familles déplacées sont toujours sans assistance humanitaire, 6 jours après avoir fui leurs milieux. Ces déplacés qui sont pour la plupart regroupés au chef - lieu du territoire de Masisi, sont venus de Kahutu, Kasho, Bondé, Bukombo, Lwashi, Nyabiondo, à l’ouest de Masisi-centre. Ils avaient fui des affrontements entre FARDC et combattants  APCLS,  qui ont commencé le week-end dernier. Selon la société civile  locale,  bien  que  les FARDC aient investi les lieux, beaucoup de déplacés hésitent à revenir chez eux.

La  société civile locale appelle la communauté humanitaire au Nord-Kivu à venir en aide à ces familles déplacées qui vivent dans la précarité depuis leur  arrivée à Masisi-centre il y a de cela une semaine. Regroupés dans des écoles  ou dans des familles d’accueil, ces déplacés manquent de tout, selon la même source. Lors de leur fuite, ils avaient tout abandonné derrière eux, précise la société civile.

En  effet,  l’administrateur  du  territoire  de Masisi a demandé aux déplacés  de  regagner  leurs milieux, qui sont désormais sécurisés par les FARDC, après y avoir délogé les combattants de l’APCLS et leurs  alliés.  Dieudonné Tshishiku rassure que le calme est déjà rétabli à Nyabiondo,  Kahutu,  Kasho,  Bondé,  Bukombo,  et Lwashi. Mais beaucoup de familles  de déplacés hésitent encore à revenir craignant de se retrouver mêlés aux combats des FARDC contre les milices armées ou aux représailles de ces derniers selon la société civile de Masisi.

 C’est justement pour  cette préoccupation que les responsables militaires à Masisi ont fait le déplacement ce jeudi dans la zone libérée. Cela, en vue de sensibiliser les FARDC à garantir la sécurité des civils.

« Ma lutte est de préserver la beauté naturelle africaine »

Née à Goma à l’est de la RDC, Clarisse Zihindula, une jeune entrepreneuse, s’est engagée à conscientiser les femmes de Goma pour qu’...