mardi 16 juillet 2013

Kanyaruchinya au nord de Goma est vide…


Nous sommes à Kanyaruchinya, une localité située à environs 7 kilomètres de la ville de Goma et voisine a celle de Mutaho ou se déroule des violents combats qui opposent l’armée régulière le [FARDC] aux rebelles M23 depuis dimanche 14 juillet 2013. La cité  est presque fantôme, aucun habitant  sur place. Tous ont fui les récents combats qui ont opposés les  M23 aux Mai Mai Nyantura….

Avant de franchir la  barrière avant d’entrée dans la cité, un militaire de l’armée régulière nous demande nos pièce d’identités pour se rassurer que nous ne sommes pas ennemis.

A quelques mètres de la,   c’est des militaires onusiens [Indiens] qui sont installés avec leurs chars de combat sur les artères de la route qui mènent vers la cité de Kibumba, ou les détonations des bombes sont entendues...  

De l’autre côté de la route, certains taximan Motos de la ville de Goma et d’autres venus de la cité de Kiwanja sont tous la entrain d’assister aux accrochages, entre temps ils pénètres des champs de maïs des habitants  pour s’en procurer. D’autres ramènent même des sacs de maïs à leurs domiciles, puisqu’aucun propriétaire n’est visible.

Un habitant venant de Kiwanja, une cité du territoire de Rutchuru nous a expliqué     comment des bombes sont tombées sur son passage, détruisant ainsi des maisons d’habitations. Il ajoute également que les rebelles M23 leurs demande une rançon pour qu’ils traversent   la barrière.

Pendant ce temps, des combats intenses continuent à Mutaho, entre le M23 et le Fardc a Mutaho. Rappelons tout de même que l’armée gouvernementale s’était déjà lancée en offensive de la base de Mutaho au mois de Mai dernier.

« Ma lutte est de préserver la beauté naturelle africaine »

Née à Goma à l’est de la RDC, Clarisse Zihindula, une jeune entrepreneuse, s’est engagée à conscientiser les femmes de Goma pour qu’...