lundi 5 août 2013

Deux femmes d'une septantaine d'age sont portées disparues



Il s’agit de deux dames d’une septantaine d’âge  révolue habitants les localités de MUGERWA et KARAHARAWE, groupement de Kibati dans le territoire de Nyiragongo, qui ont été surprises par les rebelles du M23 en pleine patrouille et amenées dans une destination inconnue. Des sources de leurs familles d’accueil au quartier Majengo à Goma renseignent que c’est depuis vendredi 02 Aout dernier que ces deux septantegenaires avaient résolu de se rendre dans leurs champs abandonnés dans le Groupement de Kibati en territoire de Nyiragongo pour y chercher quelques légumes vu la gravité de la misère, caractérisée par une forte famine dans des familles d’accueil. Convergeant dans le même sens, la société civile du Nord Kivu précise qu’une autre pauvre paysanne de Mugerwa, d’une soixantaine d’année, transférée de l’hôpital Heal Africa à CBCA Ndosho, a succombé de ses blessures vendredi dernier, après avoir été copieusement tabassée par les rebelles pour la même cause. C’est un conducteur de moto taxi qui a retrouvé son corps gisant au sol en pleine route, ajoutent les mêmes sources. Les forces vives du Nord Kivu qui alertent la communauté tant nationale qu’internationale rappellent que les fils et filles du Nord Kivu souffrent des affres de la guerre issues de 15ans d’agression Rwando-Ougandaise qui a crée le RCD en date du 02 Aout 1998, puis le Congres national pour la défense du peuple, CNDP, et la perpétuer en ces jours par le M23, mouvement qualifié de mouvement terroriste par la communauté internationale. Trop c’est trop !!!!.....Les congolais sont décidés à recouvrer leur liberté face aux agresseurs, concluent-elles.








 


Une maison d’écoute pour les victimes de viol à Nyabibwe

La maison d'écoute de Nyabibwe Dans le territoire de Kalehe, les viols ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits so...