mardi 13 août 2013

Journée ville Morte, réussite ou Echec !





Saisie par le mot d’ordre de la société civile province du Nord Kivu, certaines personnes ont respectée la journée ville morte de ce mardi 13  Aout comme demander par la société civile il ya de ce la une semaine. Ceci  en mémoire de toutes les victimes de guerre dans le Nord Kivu. Mais pour d’autres, cette journée n’a pas de raison d’être.  Le Maire de Goma  lui, Nasson Kubuya Ndoole demande  en ce jour, à la population de vaquer librement à leurs occupations.
Au centre ville, certains Magasins et  boutiques ont ouverts leurs portes vers 11heures locales après une forte observation. Certaines banques et Coopératives ont ouvert leurs portes mais à guichet fermé,  a l’exemple de BCDC,  SOFICOM, et la coopérative Tujenge Pamoja.
Dans des marchés  de Goma, c’est comme si rien n’a été demandé par la société civile. Tout se vend comme d’habitude. La circulation n’est pas vraiment comme d’habitude. Comme chaque matin vers 7h30 jusque 8heures nous remarquons tous un embouteillage au niveau de l’hôpital général jusqu’ou rond point Instigo, chose qui n’a pas été observer ce mardi. Nous avons     remarqués  certains véhicules qui sont garés dans des parcelles de particuliers. Mais pendant l’après midi, tout est redevenu normal.
Dans un communiqué de presse déposé dans différentes  chaines de radio de Goma,   la société civile a dans le cadre des actions de grandes envergures demander a la population du Nord Kivu, a observer une journée ville Morte ce Mardi 13 Aout en vue   de compatir avec les frères et sœurs congolais victimes de affres de guerre nous imposés par les voisins.  C’est ainsi cette structure demande aux autorités de la RDC ainsi qu’a la Monusco de mettre fin aux souffrances qu’endure la population.

Une maison d’écoute pour les victimes de viol à Nyabibwe

La maison d'écoute de Nyabibwe Dans le territoire de Kalehe, les viols ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits so...